• Appel à communication,
  • Conférence/Rencontre,

Colloque Série et dépendances 2

Publié le 30 septembre 2016 Mis à jour le 23 novembre 2016

Pour s'inscrire ou soumettre un poster : https://sites.google.com/site/dependanceauxseries/home

Date(s)

du 9 décembre 2016 au 10 décembre 2016

9 et 10 décembre 2016
Lieu(x)
Maison « Max Weber »
Université Paris Nanterre
Salles de Conférences
Bâtiment Max Weber
It’s like the people who make potato chips. They know how to put the right chemicals in there to make you want to eat the next potato chip. Our goal is to make you want to watch that next episode.

On fait comme les fabricants de chips. Ils savent quels additifs mettre dans leur produit pour vous pousser à en manger encore plus. Nous, on fait en sorte que vous vouliez voir l’épisode suivant.


Carlton Cuse

Les séries télévisées possèdent indéniablement une dimension addictive. Produits de consommation courante, elles peuvent engendrer un besoin frénétique, et leur surconsommation peut entraîner des symptômes problématiques. De fait, les séries sont pensées pour susciter la dépendance. Leurs concepteurs affinent une recette miracle, dont les ingrédients et les savoir-faire mis en jeu contribuent à créer ou à entretenir leur dimension addictive.

Lors d’un premier colloque, les intervenants ont examiné cette problématique selon deux perspectives complémentaires : la surconsommation de séries, et leur production selon des procédés qui favorisent cette surconsommation. Lors de ce deuxième colloque, il s’agira plus particulièrement d’étudier les traces physiques, psychiques et mnésiques de la dépendance sérielle, les addictions périphériques qui peuvent venir prolonger la dépendance aux séries télévisées, et la construction de nouvelles formes addictives s’appuyant sur la transmédialité, mais également de s’interroger sur les origines historiques et culturelles de la dépendance aux formes sérielles.

Colloque organisé avec la participation du CICLAHO, du CREA (EA 370), de CLIPSYD (EA 4430), de l’Institut des Amériques, et de l’EA 1569 (TransCrit).

Tous nos remerciements également à l’UFR SPSE, à l’UFR LCE, à l’Ecole Doctorale Lettres, Langues, Spectacles - ED 138, ainsi qu’à l’Ecole Doctorale Connaissance, Langage, Modélisation – ED 139.

Mis à jour le 23 novembre 2016