• Livre et écriture,

Le geste suicidaire à l'adolescence. Tuer L'infans.

Nathalie de Kernier

Publié le 9 octobre 2016 Mis à jour le 9 octobre 2016

Édition Dunod. A destination des étudiants en psychologie, dans les filières médico-sociales ainsi que pour les formations universitaires des maîtres - ESPE.

En partant de sa pratique psychanalytique, Nathalie de Kernier propose une compréhension du geste suicidaire à l’adolescence, à la source duquel revient souvent le sentiment de ne pas avoir le choix. Une métaphore est proposée pour saisir un sens latent du geste suicidaire et pour stimuler la créativité du thérapeute : le meurtre de l’infans.
Autrement dit, tuer la part de soi dépourvue de parole, radicalement impuissante, assujettie aux désirs d’autrui et débordée par une pulsionnalité dont elle ne sait que faire. L’élaboration de ce contenu de pensée est susceptible de restaurer les identifications en tant que contenants psychiques et organisateurs de l’ensemble du
fonctionnement psychique. Dès lors, la représentation de l’infans donne forme aux éprouvés pubertaires potentiellement désorganisateurs, amenant l’adolescent à contenir
la violence de ses désirs par la pensée plutôt que par l’acte et à la transformer en réamorçant son processus de subjectivation. En donnant sens à ses sens, l’adolescent accroît ses capacités de choix.Enregistrer

Mis à jour le 09 octobre 2016