• <Libellé inconnu>,

Colloque : "Santé Psychique de l’étudiant et du jeune adulte"

Publié le 10 octobre 2012 Mis à jour le 24 mai 2013

Ce colloque vise à présenter les risques et souffrances psychologiques auxquels sont confrontés les jeunes adultes et les étudiants ainsi que les soins et aides de santé mis en place et proposés à cette population pour répondre à ses difficultés qui bien qu’elles soient fréquentes, restent encore trop méconnues.

Date(s)

le 24 novembre 2012

Lieu(x)
Amphi S1
Bât. S


Colloque organisé par le CLIPSY – Centre de Recherche D. Anzieu, (EA 4430). En collaboration avec le CeRSM (EA 2931), le LAPPS (EA 4386), le LESC (UMR 7186), le LPCC (EA4431), l'ARS, l’université Paris Ouest Nanterre La Défense, l'ED 139, l’UFR SPSE et l’UFR STAPS.


Responsables de l'organisation du colloque :
H. Riazuelo, L. Kern, L. Romo, M. Marcovici
Comité scientifique : C. Bouvet, N. Camart, G. Chaudoye, D. Cupa, L. Kern, N. de Kernier, C. Mazé, H. Riazuelo, L. Romo, S. Skandrani
Comité d'organisation : O. Bamisso, C. Bouvet, A. Dalleau, N. Camart, D. Cupa, N. de Kernier, L. Romo, S. Skandrani et les étudiants et doctorants de l'EA 4430 et de l'EA 2931

Les souffrances psychiques des étudiants sont trop méconnues et trop peu prises en charge. Pourtant comme le soulignent les rares enquêtes épidémiologiques à ce sujet, la prévalence des troubles psychiatriques étudiés chez les primo-inscrits sur 12 mois atteint 25,7%. La population étudiante nous confronte à des problèmes spécifiques liés aux difficultés du passage dans la vie adulte tant sur un plan affectif que social. Depuis une dizaine d'années on constate une aggravation de cet état en particulier par un prolongement de l'adolescence. Cela conduit au risque d'émergence des troubles psychologiques ou psychiatriques latents : troubles des conduites (suicides, troubles de la sexualité, addictions..), à des difficultés d'inscription dans le monde professionnel et social ; un avenir personnel et collectif incertain et imprévisible, des menaces de décrochage universitaire, une deshérence universitaire et des risques de précarisation.

De plus les étudiants éprouvent des difficultés à trouver des lieux et des professionnels pour parler de ces difficultés à proximité de l'endroit où ils étudient. C'est le cas surtout pour certaines populations fragiles et victimes d'exclusion. Seulement 17,5% disent connaître les aides de santé.

Il existe par ailleurs, en France un réel déficit de recherches sur les troubles psychiques des étudiants d'où l'importance de cette journée de réflexions communes.

> Programme et bulletin d'inscription

Un prix du meilleur poster sera organisé au cours du colloque. Le lauréat se verra attribuer, à la fin de cette journée de travail, un prix de 300€ ainsi que la collection complète de livres de l'EA4430.

> Appel à poster

Mis à jour le 24 mai 2013