• Appel à communication,

11e Colloque SIICLHA - Le handicap, une identité entre-deux (avec la participation de l'EA 4430 - CLIPSYD)

Publié le 30 septembre 2016 Mis à jour le 21 octobre 2016

L'EA 4430-CLIPSYD participe au 11e colloque du Séminaire Interuniversitaire International sur la Clinique du Handicap Université Paris Diderot

Date(s)

du 25 novembre 2016 au 26 novembre 2016

25 et 26 novembre 2016

Lieu(x)
Université Paris Diderot
Halle aux farines
17, Esplanade Vidal-Naquet
75013 Paris
Renseignements et inscriptions : siiclha2016@gmail.com


L’identité de la personne en situation de handicap se situe souvent dans un entre-deux : ni valide ni handicapée, ni inclue ni exclue, ni pareille ni semblable. Ces personnes sont « au seuil de », dans un espace de liminalité. Entre normalité et anormalité, entre institutions spécialisées et milieu ordinaire, entre performance et déficience, elles cherchent une place dans la société, dans la famille, à l’école ou dans les milieux du travail, sans toujours la trouver. Ces difficultés apparaissent dans les situations cliniques, où elles induisent des effets transférentiels spécifiques et soulèvent des réactions contre-transférentielles particulières chez les professionnels.
Après le SIICLHA 2015, qui a étudié les transitions aux différents âges de la vie, il s’agira, en 2016, d’étudier les positionnements avec lesquels la personne en situation de handicap se voit obligée de composer. Prise de position subjective par rapport aux catégories et espaces qui lui sont proposées - ou assignées - par l’autre et aménagement d’une vie qui dialogue avec ces catégories-là.
Sur la question de l’identité, les personnes handicapées peuvent être considérées comme des pionniers ou des précurseurs. Elles ont une connaissance en la matière qui pourra être un enrichissement pour les groupes réduits (familles) ou élargis (société) auxquels elles appartiennent. Ainsi, les personnes en situation de handicap, en principe déficitaires et démunies, nous enseignent sur les processus complexes de construction et d’évolution identitaires. Elles créent des modalités d’existence d’une grande richesse, susceptibles de nourrir des réflexions innovantes sur la question même de l’identité, pour en dévoiler des aspects inattendus.
On voit alors se développer des constructions identitaires originales, qui attestent que l’identité est multiple et en constant changement, soumise aux mutations anthropologiques, proche des nouvelles identités contemporaines, virtuelles, hybrides, telles qu’elles se déploient sur les réseaux sociaux, remettant en question les catégories à la suite des disability studies et des gender studies et dont le modèle pourrait être le nouveau paradigme du « métissage » proposé par E. Glissant.
Malgré elles, les personnes en situation de handicap ont été amenées à explorer des terrains de l’identité, aux marges, insolites, inédits, qui pourraient être une contribution pour la communauté humaine élargie.
Nous nous réjouissons de vous retrouver à cette occasion,

Albert Ciccone, professeur (CRPPC), Université Lyon 2
Marcela Gargiulo, MCF (PCPP), Université René-Descartes Sorbonne-Paris-Cité
Simone Korff-Sausse, MCF (CRPMS), Université Denis-Diderot
Sylvain Missonnier, professeur (PCPP), Université René-Descartes Sorbonne-Paris-Cité
Roger Salbreux, pédopsychiatre (ANECAMSP), Paris
Régine Scelles, professeur (CLIPSYD), Université Paris Nanterre

Mis à jour le 21 octobre 2016